Archives pour l'Auteur : Methena Brunault

Comment choisir le type de bâtiment qui convient à vos besoins ?

Quel type de chaudière choisir en fonction de ses besoins ?

Depuis quelques années, choisir une chaudière est un véritable casse-tête parce que chaque modèle a ses propres atouts. Alors, comment choisir le type de chaudière qui conviendra à vos besoins et à toutes vos attentes ? Nous avons donc décidé de mettre en place un comparatif sur les différents types de chaudières afin de vous aider à faciliter votre choix.

Une chaudière à condensation

Le fonctionnement d’une chaudière à condensation est le même que celui d’une chaudière classique : elle brûle pour émettre de la chaleur. Une chaudière à condensation est alimentée en gaz par le réseau ou par une citerne individuelle. Ce type de chaudière vous permet de réduire votre facture étant donné qu’elle consomme une faible quantité d’énergies. De plus, son installation n’est pas une tâche difficile. Elle est également moins polluante que toute autre chaudière. Par contre, son utilisation nécessite des produits de fumisterie appropriés à la condensation. Une chaudière à condensation est donc le système qui vous convient si vous êtes à la recherche d’un système qui est à la fois pratique et à prix compétitifs.

Une chaudière à basse température

Comme son nom l’indique, une chaudière à basse température est un appareil qui fonctionne avec des températures allant de 35 à 60 °C, contrairement à une chaudière classique qui peut fonctionner jusqu’à 90 ° C. Ce type de chaudière économise donc du combustible. Pour que votre maison puisse vous procurer un confort irréprochable, il est préférable de coupler ce type de chaudière avec des radiateurs ou des planchers chauffants à basse température. Les alliages de ces éléments vous garantissent un confort et un bienêtre exceptionnels. L’utilisation d’une chaudière à basse température diminue également la pollution. Mais seulement, attention, une chaudière à basse température ne peut fonctionner qu’avec un plancher chauffant à basse température ou un radiateur.

Une chaudière à granulés de bois

Dans le cas d’une chaudière à granuler de bois, le combustible est brûlé pour produire de la chaleur. Cette dernière rejoint ensuite un fluide caloporteur, qui va alimenter un circuit de chauffage auquel peut s’ajouter un ballon d’eau chaude pour produire une eau chaude sanitaire. Ceci dit, une chaudière à granuler de bois est à la fois indispensable pour la production d’eau chaude et pour le chauffage. Bien que le cout de ce système est assez élevé, sachez que les granulés de bois sont plus faciles à manipuler que les autres formes de bois de chauffage. Il s’agit également d’une énergie renouvelable donc ce type de chauffage n’émet aucun CO2.

Une chaudière à bois

Une chaudière à bois fonctionne manuellement parce que son alimentation est gérée par son utilisateur. Il est vrai que cela peut être parfois ennuyeux, mais c’est le type de chaudière le plus économique vu le cout des bûches de bois. Ces derniers brûlent dans la chaudière et les calories sont transmises du générateur aux émetteurs de chaleur, cela peut être un radiateur ou un plancher chauffant. Elle peut également vous procurer de l’eau chaude sanitaire grâce au ballon de stockage. Vu qu’il existe un large choix de modèle de chaudières à bois, afin de vous assurer que l’appareil que vous avez choisi est l’idéal, il est préférable de demander l’avis d’un chauffagiste Paris, avant tout achat. Il est le seul expert qui pourra vous proposer le type de chaudière qui convient à vos besoins.

Une chaudière à condensation fioul

Une chaudière à condensation fioul figure parmi les systèmes modernes et performants de nos jours. Elle récupère une partie de la chaleur des fumées de combustion avant qu’elles ne s’évacuent. Ce type de chaudière est moins polluant et facile à installer. De plus, son entretien n’est pas assez élevé par rapport à celui des autres chaudières. Si votre maison a une superficie importante, la chaudière à condensation fioul est la meilleure option pour garantir votre confort thermique. Seulement, il est à préciser que ce type de chaudière ne s’adapte pas aux conduits de fumées existants. Son utilisation est également chère étant donné que le prix du fioul est actuellement instable. En choisissant votre chaudière, il faut vous assurez que vous pourrez faire des économies sur les factures et non le confort.

Les types d’interventions en plomberie dont vous-mêmes êtes capable de résoudre

Certains types de travaux d’entretien ne nécessitent pas l’intervention d’un plombier. Apprenez, au travers quelques recommandations simples, comment déceler un problème de fuite d’eau via vos canalisations. Les renseignements utiles à propos de l’installation et remplacement de vos équipements plomberie sont en outre accessibles sur le blog.

Comment reprérer la présence d’une fuite d’eau

Quand votre facture d’eau grimpe au-delà de votre consommation moyenne, cela ne peut être autre qu’un problème de fuite.

Stoppez le compteur pendant douze à vingt quatre heures.

Il vous faudra par la suite relever les indications du compteur au moment de la coupure puis dès la réouverture du circuit. L’écart d’entre les deux chiffres c’est-à-dire la différence de valeur vous indiquera la perte d’eau :

  • Opérer l’identification d’une fuite est un jeu d’enfant. Il vous suffit de stopper provisoirement le robinet principal en aval du compteur et de le réactiver aprèsdouze à vingt quatre h.
  • Lisez attentivement le compteur , notez ce qui est écrit dessus ! . L’indication en mètre cube : c’est la quantité totale d’eau que vous avez consommé. Vous remarquerez facilement les unités en hectolitres, daL et l alignées à droite de la virgule. Après avoir rouvert le compteur, notez une seconde fois ce qui apparaît sur le compteur au bout de douze à vingt quatre h ; calculez l’ écart entre les deux chiffres pour connaître précisément combien d’eau vous avez perdu.
  • Après avoir laissé votre compteur inactif pendant une durée de douze à 24 h, remettez-le en marche ensuite notez ce qu’il affiche. Laissez l’eau s’échapper de votre robinet tout en surveillant votre compteur Si le compteur continue à tourner, c’est qu’il y a une fuite quelque part. Stoppez le compteur de nouveau pour noter le résultat final. Utilisez votre calculatrice pour déterminer l’écart entre les chiffres et connaître le volume exact d’eau ayant fuit à votre système canalisation . Divisez ce chiffre par douze ou par 24 , notamment selon la durée de la coupure, pour connaître votre débit réel de fuite d’eau.
  • Une fois cela fait , vérifiez toutes vos installations et robinets…

 comment faire en cas de fuite de canalisation ?

La fuite de plomberie peut provenir d’ un raccord ou un tuyau en mauvais état de marche .

  • Problème de fuite détecté au niveau d’ un tuyau en cuivre :

Il n’y a pas 36 façons de colmater une fuite sur un tuyau cuivre , soit vous utilisez un ruban adhésif spécial autoamalgamant ou bien vous vous servez d’un mastic adhésif bi-composant et durcisseur.

  • Le raccord fuit : Comment procéder ?

Un raccord fuyant, c’est facile à réparer ! Il suffit de remplacer le joint.

  • Réparer un tuyau en cuivre défectueux c’est possible avec du mastic :

Première étape : astiquer délicatement la conduite. La zone à colmater est à préparer en premier. Servez-vous d’un chiffon bien propre pour la sécher . Commencez ensuite par abraser délicatement le tuyau cuivre sur une surface à peu près plus élargie que la fuite pour pouvoir faciliter l’accroche du produit.

Pour un polissage parfait, utilisez un morceau de toile émeri fine, une laine fine ou une brosse métallique Coupez le mastic par tranches en barre et moulez le produit jusqu’ à obtention d’ une boule de teinte uniforme et gluante . La conduite est maintenant prête à recevoir le mastic que vous avez préparé, tranché et malaxé . à l’aide de vos doigts, aplanissez le produit sur la surface fuyante que vous avez préalablement astiquée . Fais en sortes que ça tienne . Attendez quelques heures, le temps que le produit sèche, adhère à la zone fuyante ; en assure le colmatage.

  • Réparer une fuite au niveau d’un tuyau Cu avec du ruban :

La conduite doit-être polie et propre ! Prenez du papier abrasif, une toile émeri fine ou une brosse métallique pour l’abraser. Servez-vous ensuite d’un chiffon ou d’un torchon bien propre pour le nettoyer. Utilisez un sèche-cheveux pour sécher votre tuyau fuyant en Cu. Une fois cela effectué, il ne vous restera plus qu’à appliquer la bande sur la conduite fuyante .

Une fuite d’eau au niveau du raccord a été responsable de la hausse de votre facture d’eau : Comment y remédier sans l’aide d’un plombier ?

Une fuite a été décelée au niveau de la bague en PVC. Que faire ? Trois solutions s’offrent :

  • Remplacez-la si elle est défectueuse.
  • Resserrez-la si elle demeure encore en bon état de marche.
  • Replacez ou remplacez le joint si le problème ne réside pas au niveau de la bague elle-même.

Trouver la solution de colmatage idéale pour son tuyau en cuivre

Défectuosité de tuyaux résultant d’ un choc direct, gel de canalisations, vice de fabrication, soudage de mauvaise qualité, micro-vibration, effet coup de bélier… sont susceptibles de provoquer une fuite de canalisation . A chaque problème doit correspondre la solution adéquate : un ruban adhésif autoamalgamant ou un mastic bi-composant pour obstruer les petites fuites ; montage d’un nouveau raccord pour le cas d’un gros jet de fuite .

  • Mastic bi-composant antifuite :

Le mastic antifuite est disponible en barres ou tablettes minidoses, se compose de deux éléments séparés : adhésif et durcisseur . Pour réparer une fuite avec, il vous faudra le malaxer avec les doigts et de l’appliquer sur la partie fuyante de votre tuyau Cu après l’avoir préalablement décapé .

  • Bande adhésive antifuite autoamalgamante :

On le confond souvent avec un ruban adhésif noir électricien or, les deux diffèrent l’un à l’autre de par leur nature et conception. Le ruban antifuite est autoamalgamant par nature. Dès qu’on l’applique sur la partie à colmater, le ruban adhésif autoamalgamant antifuite se fond avec le tuyau.

pallier un problème de fuite sur tuyauterie PVC en 10 étapes :

  1. Stoppez l’alimentation principale en eau : le compteur

Il vous faudra d’abord vérifierqu’aucune eau ne circule en amont de la partie défectueuse de votre tuyauterie. Coupez le compteur !

  1. Tracez les extrémités de la partie défectueuse de votre tuyau en PVC et découpez-les pour pour la retirer

Il vous faudra en premier lieu repérer les zones de découpe de la partie abimée de votre tuyau en PVC. Utilisez un feutre pour cela . Utilisez ensuite une scie à métaux, une scie égoïne ou une scie à guichet pour la fragmenter .

  1. Les segments restants doivent être entièrement limés

Pour réussir le polissage des surfaces de contacts d’un tuyau fuyant en PVC, optez pour l’utilisation d’un un cutter, d’un simple couteau ou d’un papier abrasif que pour celle d’un ébavureur conventionnel .

  1. Astiquez les surfaces de contact :

Servez-vous d’ une feuille essuie-tout trempée dans de l’alcool pour nettoyer les manchons et les extrémités restantes de la conduite sur trois à cinq centimètres. Utilisez un détergent habituel ! .

  1. Maintenant il est temps de procéder au dégel des surfaces de contact :

Pour assurer un collage parfait des zones de contacts, vous devez absolument les déglacer au préalable .

  1. Prenez votre mètre à ruban pour calibrer les éléments de tuyau à échanger

D’abord, pensez à jauger la partie défectueuse avant de l’ôter du tuyau. De la longueur obtenue, vous devez encore soustraire un centimètre .

  1. Le nouveau tuyau a été bien calibré ; il vous faudra maintenant le sectionner :

Introduisez le nouveau tube dans les mâchoires d’un établi pliant ou d’un étau sans trop serrer . Marquez la longueur de coupe . Scindez le nouveau tube ; polissez- en les surfaces de contacts.

  1. Le nouveau morceau de tuyau une fois mesuré et découpé, il vous faudra le raccorder à votre tuyauterie :

Avant d’intégrer le nouveau morceau à votre tuyauterie, vous devez écarter délicatement l’une des sections de conduite résiduaires. Les colliers qui maintiennent la partie la plus courte doivent être ouvertes pour la séparer du mur.

  1. Pensez également à coller les zones de contact :

Pour encoller les zones de contact, vous avez 2 choix : Vous collez directement sur les surfaces dégivrées soit dans les manchons, ou bien par l’extremité du tube et des sections de la conduite initiale.

  1. Manchons et tubes doivent être unis :

Les manchons une fois intégrés aux bouts de votre tuyau de remplacement , saisissez-le à son tour pour l’enfiler de part et d’autre des deux côtés.

6 conseils indispensables au remplacement d’une chasse d’eau

Ca y est c’est décidé, il vous faudra remplacer votre chasse d’eau existante. Vérifiez donc au niveau du clapet d’arrivée et assurez-vous qu’il soit bien fermé . Vous le trouverez à l’un des deux côtés du réservoir.

réparations-en-plomberie

  1. Pour réussir le démontage d’une chasse d’eau, n’oubliez jamais de détacher son couvercle :

Pour le démontage d’une chasse d’eau tirette, il faut la dévisser tout simplement. Pour démonter une bonne vieille chasse d’eau pressoir, déliez le fil la liant au système de vidage.

  1. Et c’est maintenant que vous allez vous débarrasser de l’ancienne chasse d’eau :

Enlevez aussi du réservoir le corps du mécanisme de l’ancienne chasse d’eau en tournant à quatre vingt dix degrés dans le sens contraire de l’aiguille d’une montre.

  1. Faites en sortes que le joint soit parfaitement séparé du réservoir des toilettes pour installer votre nouvelle chasse d’eau :

Commencez par dévisser les écrous qui verrouillent le réservoir des toilettes sur la cuvette. Détachez les vis par le haut ensuite.Après avoir détaché le réservoir, soulevez-le et posez-le . Enlevez le soin d’étanchéité usé ; dévissez le mécanisme de fixation du réservoir en utilisant une clé spéciale.

  1. Le réservoir doit être aussi replacé sur la cuvette pour réussir le montage de votre nouvelle chasse d’eau :

Astiquez la céramique puis, remettez le réservoir à sa place. Vissez-en d’abord de fond et l’écrou du système de fixation de la chasse d’eau neuve : celui-ci avec une clef spéciale. Placez le nouveau joint mousse. Insérez la rondelle conique au vis de fixation du réservoir. intégrez le vis de fixation puis, serrez-en les écrous.

  1. Restauration robinet-flotteur ; l’avant-dernière étape du montage de la chasse d’eau neuve :

Préparez un joint à faire glisser sur le pas de vis du robinet flotteur. Insérez par la suite ce pas de vis dans son trou. Une fois cela accompli, renforcez l’écrou de fixation du flotteur puis, installez le joint fibre dans l’écrou du robinet. en vous munissant de la bonne clef, vous pouvez serrer l’écrou tout en maintenant le robinet..

  1. Mettez la nouvelle chasse d’eau en place :

Après avoir réussi à ajuster la hauteur du nouveau mécanisme de chasse selon la taille du réservoir, il vous faudra aussi monter le mécanisme sur sa base , tout au fond du réservoir. Fixez manuellement en effectuant un mouvement de rotation à 90° dans le sens d’une montre.

 5 recommandations simples pour vous aider à détartrer un chauffe-eau par vous-même

  1. Première précaution à prendre avant le nettoyage d’un chauffe-eau : il vous faudra le désactiver et le déconnecter de votre prise d’alimentation électrique

Pour sécuriser votre opération de détartrage de chauffe-eau , ce qu’il faudra faire consistera à éteindre son dinsjoncteur. Retirez également le fusible une fois cela effectué .

  1. Place au nettoyage de votre chauffe-eau électrique maintenant que vous l’avez débranché

Une vidange n’est pas nécessaire pour un chauffe-eau électrique stéatite. Pour celui d’un chauffe-eau à résistance thermoplongée au contraire, la cuve du chauffe-eau électrique doit être totalement vidangée.

  1. Maintenant que la vidange est terminée , passez à l’étape de la désinstalltion de la résistance de votre chauffe-eau

Après avoir terminé la vidange de votre chauffe-eau électrique , passez maintenant à la désinstallation de la résistance. Elle est facilement repérable sous le capot de protection. N’oubliez pas de dévisser la platine la fixant.

  1. Chauffe-eau électrique : Pour garantir un nettoyage à succès, pensez aussi à laver la résistance

astiquez la résistance de votre chauffe-eau avec un détartrant commercial. Trempez-la quelques heures dans la solution de lavage puis commencez par la nettoyer avec une brosse métallique. Rincez à l’eau chaude !

  1. Après avoir totalement détarté votre chauffe-eau électrique , pensez à remettre la platine à sa place et ensuite, remettez votre chauffe-eau électrique en marche

Pour le cas d’un chauffe-eau à résistance thermoplongée, remontez la platine simplement . Pour celui d’un chauffe-eau à résistance en stéatite, il faudra remonter le fourreau sur la résistance et replacer cette dernière dans la cuve. Remplissez-la avant de réactiver votre chauffe-eau électrique.

 

Les types de réparations où l’intervention du plombier n’est qu’une alternative

Il arrive dans certaines circonstances que vous soyez amené à régler un problème de plomberie par vous-même. Il vous faudra simplement appréhender certaines techniques pour trouver rapidement la source d’une fuite d’eau. Nos conseils vous viendront aussi en aide quand vous devrez remplacer et installer des petits équipements sans l’intervention d’un plombier.

Comment savoir si sa tuyauterie présente une fuite

Si par rapport à ce que vous consommez d’habitude, vous aperçevez que votre facture d’eau grimpe et ce, sans raison apparente ; c’est qu’il y a forcément une fuite quelque part.

La seule façon de localiser une fuite consiste à couper votre alimentation principale en eau via le compteur et à attendre au moins douze à vingt quatre heures.

Il vous faudra ensuite relever les indications du compteur juste après la coupure puis lors de la réouverture du circuit. L’écart d’entre les deux chiffres c’est-à-dire la différence de valeur vous indiquera la perte d’eau :

  • Stoppez l’eau du robinet niché en aval du compteur. Patientez au moins 12 à vingt quatre heures.
  • Commencez par jeter un coup d’oeil au niveau du compteur et notez ce qu’il affiche : votre consommation d’eau traduite en m3 . Ne perdez pas d’oeil les autres unités en hl, dal et litres situées à droite de la virgule. Quand les douze à 24 heures se sont écoulées, rouvrez le ; notez les indications pour pouvoir déterminer votre quantité exacte de perte d’eau en calculant l’écart entre les deux chiffres.
  • Après avoir laissé votre compteur d’eau inactif pendant une durée de douze à 24 h, réactivez-le puis, notez ce qu’il affiche. Laissez l’eau sortir de votre robinet tout en surveillant le compteur d’eau Quand ce dernier tourne , cela signifie que votre tuyauterie fuit. Coupez le compteur une fois de plus pour noter le résultat final. Prenez votre calculette et tentez de rapprocher les résultats pour calculer l’écart et connaître le volume d’eau perdu. Divisez ce chiffre par douze ou par 24 , notamment selon la durée de la coupure, pour connaître votre débit réel de fuite d’eau.
  • Une fois cela fait , inspectez toutes vos installations et robinets…

pallier un problème de fuite d’eau: comment ça marche ?

Un problème de fuite d’eau vous dites ? Il s’agit là forcément d’un raccord ou d’un tuyau en mauvais état .

  • Obturation de tuyau fuyant Cu : Quels produits choisir ?

Pour boucher un tuyau en Cu, utilisez un ruban adhésif spécial « autoamalgamant » ou mastic bi-composant adhésif et durcisseur.

  • Une fuite à cause d’un raccord défectueux : Comment procéder

Remplacez carrément de joint quand la fuite réside au niveau d’un raccord.

  • Colmater un tuyau en cuivre défectueux c’est possible avec du mastic :

On ne colmate pas une fuite de tuyau en Cu sans laquer la conduite. La zone à colmater est à préparer en premier. Servez-vous d’un chiffon bien propre pour la sécher . Ensuite, commencez par polir minutieusement le tuyau en cuivre sur une surface à peu près plus élargie que la fuite de façon à pouvoir faciliter l’accroche du produit.

parachevez le polissage en utilisant un morceau de toile émeri fine, une laine d’acier fine ou une brosse métallique Segmentez le mastic par tranches en barre et malaxez le produit jusqu’ à ce que vous obteniez une balle de teinte uniforme et glutineuse . Une fois cela accompli, appliquez directement le mastic sur la conduite. ajustez manuellement la boule sur la zone de fuite initialement nettoyée . Assurez-vous-en l’ adhérence. Attendez quelques heures, le temps que le produit sèche, adhère à la zone fuyante et en assure le colmatage.

  • Réparer un problème de fuite sur tuyau cuivre en se servant d’un ruban adhésif spécial :

Prenez un morceau de toile émeri fine, du papier abrasif ou une brosse métallique puis commencez déjà à poncer le tuyau en Cu. Nettoyez-le à l’aide d’un chiffon et n’oubliez pas de le sécher. Utilisez un sèche-cheveux dans ce cas là. Préparez aussi la bande adhésive et apprêtez-vous à l’appliquer sur la conduite.

les bonnes mesures à adopter pour empêcher l’eau de fuir au niveau d’un raccord défectueux

Pour en finir avec une problème de fuite au niveau d’une bague PVC, procédez comme suit :

  • Vérifiez d’abord si la bague est défectueuse et remplacez-la.
  • Inutile de la remplacer le cas échéant, resserrez-la simplement.
  • Si la fuite est due à un problème de joint, replacez-le correctement ou remplacez-le si ce n’est plus possible.

Mastic ou ruban antifuite ? : Quelle solution de comblement est compatible à sa tuyauterie en Cu pour réparer une fuite de canalisation

Localiser la présence d’une fuite au niveau d’un système de tuyauterie n’est jamais facile, même pour quelqu’un d’expérimenté. Défectuosité de tuyaux suite à un choc direct, gel de canalisations, vice de fabrication, mauvaise qualité de soudage , micro-vibration, effet coup bélier… en sont les principales causes. Pour pallier des petits problèmes de fuite, privilégiez un ruban adhésif autoamalgmant antifuite ou choisissez un mastic bi-compostant antifuite. Pour colmater une importante fuite au niveau de votre système de tuyauterie songez à remplacer votre raccord.

  • Mastic bicomposant antifuite durcisseur et adhésif :

Le mastic antifuite se compose de 2 éléments parfaitement dissociés : durcisseur et adhésif. Il est vendu en barres ou en tablettes minidoses et permet de colmater efficacement une fuite sur un tuyau cuivre . Pour l’utiliser, il suffit de le malaxer avec les doigts avant de l’appliquer sur la zone de contact responsable de la fuite.

  • Bande adhésive antifuite autoamalgamante :

Ce ruban adhésif est assez spécial et à distinguer du ruban électricien adhésif de par sa propriété autoamalgamante. Cela signifie qu’il fait corps avec votre tuyau dès qu’on l’enroule sur la surface fuyante.

entretien-et-petites-reparations-en-plomberie

astuces pratique de dépannage pour réparer une fuite d’eau au niveau d’une tuyauterie en PVC

  1. Fermez votre système principal d’alimentation en eau

Assurez-vous tout d’abord qu’aucune eau ne circule en amont de la partie abimée. Coupez le compteur.

  1. Repérez les zones de la partie défectueuse du tuyau PVC avant de la découper

Marquez la découpe de part et d’autre de la partie endommagée du tuyau en PVC. Coupez- la à l’aide d’ une scie à guichet, d’une scie égoïne ou d’une scie à métaux .

  1. Le reste des éléments doit être poli :

L’usage d’un cutter, d’un papier abrasif ou d’un simple petit couteau s’avère plus efficace que celui d’un ébavureur conventionnel pour décaper la surface de contact de votre tuyau fuyant en PVC.

  1. Astiquez les surfaces de contact :

Prenez votre feuille essuie-tout, trempez- la d’alcool pour opérer le délardage des manchons et aussi des extrémités restantes de la conduite sur une échelle de 3 à cinq cm .

  1. Procédez maintenant au dégel des zones de contact :

Opérer le dégel des zones de contacts est nécessaire pour que la colle y adhère parfaitement.

  1. Les fragments de tuyau à changer une fois rassemblés : Dimensionnez-les !

Avant d’ôter la partie défectueuse pensez à la calibrer. Retirez donc 1 cm de la longueur obtenue.

  1. Le nouveau tuyau a été bien calibré ? il vous faudra maintenant le scinder :

intégrez le nouveau tube dans les mâchoires d’un établi pliant ou d’un étau sans trop serrer . Repérez la longueur de coupe . Découpez le tube ; décapez- en l’extrémité .

  1. Il vous faudra maintenant les connecter :

Votre canalisation est maintenant prête à recevoir le tronçon de tuyau neuf ! Pensez d’abord à séparer légèrement l’une des sections de conduite restantes puis commencez dès lors à défaire les colliers qui assurent la fixation de la partie la plus courte. Ceci, pour qu’ elle soit séparée du mur ou bien posée au sol .

  1. L’assemblage est terminé ? Place collage des zones de contact

Appliquez la glu sur les surfaces dégelées soit à l’intérieur des manchons, ou bien à l’extrémité du tube et des sections de la conduite d’origine.

  1. Assemblez manchons et tube :

Après avoir inséré les manchons aux bouts de votre nouveau tube , Enfilez-le à son tour, de part et d’autre ; des deux côtés.

Remplacement d’une chasse d’eau : Conseils utiles

Veillez d’abord à ce que le clapet d’arrivée de l’un des deux côtés du réservoir soit stoppé et puis, tirez la chasse d’eau !

  1. Retirez le couvercle de la chasse d’eau :

Pour une chasse d’eau tirette, il suffit de la dévisser. Pour votre chasse d’eau pressoir, il vous faudra détordre le fil qui en assure la liaison au système de vidage.

  1. Vous pouvez enfin dire bye bye à votre bonne vieille chasse d’eau car il est temps de l’enlever une bonne fois pour toutes

Prenez une clef plate ou clef à molette et dévissez l’écrou : la pièce qui relie le robinet d’arrivée au système de remplissage. Il vous faudra aussi démonter le robinet du flotteur en retirant l’écrou en plastique le fixant. Dévissez-le pour ce faire. Effectuez une rotation de 90 degrés dans le sens opposé à celui de l’ aiguille d’une montre. Refaites la même opération pour pouvoir retracter l’écrou en plastique et détacher le robinet flotteur du réservoir.

  1. Le joint doit être ôté du réservoir des toilettes pour permettre l’installation de la nouvelle chasse d’eau :

Les écrous assurant la fermeture du réservoir du WC sur la cuvette doivent être démontés. Il vous faudra alors les dévisser ! Retirez ensuite les vis par le haut. Après l’avoir démonté saisissez le réservoir et reposez-le au sol . Le soin d’étanchéité usagé doit être retiré à son tour. Utilisez une clef spécifique pour ce faire.

  1. Un montage réussi d’une nouvelle chasse d’eau passe aussi par la réinstallation du réservoir sur la cuvette :

La céramique doit être astiquée en premier. Réinstallez le réservoir par la suite ! Vissez-en le fond. Faites de même avec l’écrou du système de fixation de la chasse d’eau neuve mais cette-fois-ci à l’aide d’ une clé spéciale. Passez tout de suite au montage du nouveau joint mousse. Une fois cela fait , la rondelle conique doit être insérée au vis de fixation du réservoir. Le vis de fixation est à inséré en dernier ; serrez-en les écrous.

  1. Pensez aussi à remonter flotteur et robinet pour réussir l’installation de votre chasse d’eau neuve :

Faites glisser un joint sur le pas de vis du robinet flotteur ; enfilez le pas de vis dans son trou. Immobilisez l’écrou de fixation du flotteur avant d’installer un joint fibre dans l’écrou du robinet. Revissez-le manuellement après . En usant d’une clef appropriée , serrez l’écrou tout en maintenant le robinet.

  1. Mettez la chasse d’eau neuve en place :

Faites correspondre la hauteur du nouveau mécanisme de chasse en fonction de la taille du réservoir. Montez ensuite le mécanisme sur sa base tout au fond du réservoir. Fixez en tournant à quatre vingt dix degrés dans le sens de l’aiguille d’une montre.

détartrage de chauffe-eau sans faire appel au plombier

  1. Avant de nettoyer votre chauffe-eau, désactivez-le

Pour sécuriser votre opération de détartrage de chauffe-eau électrique, ce qu’il faudra faire consiste à débrancher son dinsjoncteur. Retirez également le fusible une fois cela effectué .

  1. Purgez-le

Faire une vidange est nécessaire pour nettoyer un chauffe-eau électrique thermoplongée en astiquant sa cuve. L’opération n’est pas nécessaire en revanche, pour le nettoyage d’un chauffe-eau à résistance thermoplongée.

  1. N’oubliez pas de désinstaller la résistance de votre chauffe-eau électrique après l’avoir vidangé

Après avoir vidangé le chauffe-eau électrique , démontez la résistance placée sous le capot de protection ! Dévissez ensuite le capot de protection pour la retirer entièrement .

  1. Le nettoyage de la résistance : avant-dernière étape du détartrage d’un chauffe-eau

Pour astiquer la résistance, servez-vous simplement d’ un détartrant commercial. Laissez seulement immerger la résistance pendant quelques heures ; astiquez à l’aide d’une brosse métallique ; rincez délicatement à l’eau chaude.

  1. Restaurez la platine et remettez le chauffe-eau électrique en marche

Pour le cas d’un chauffe-eau à résistance thermoplongée, réinstallez la platine tout simplement. Pour celui d’un chauffe-eau électrique à résistance en stéatite, il faudra remonter le fourreau sur la résistance et replacer cette dernière dans la cuve. Remplissez-la avant de réactiver votre chauffe-eau.